Du sang, de la bière non sans humour.

Shaun of the dead

En savoir plus
Unmute
About Brooklyn

Blood and Ice Cream Trilogy

Quand l’humour brise la glace

Three Flavours Cornetto trilogy (aussi connue comme étant la Cornetto trilogy ou aussi Blood and Ice Cream trilogy) ayant comme directeur Edgar Wright, et écrit par Wright et Simon Pegg.

Les trois films sont :

  • Shaun of the Dead
  • Hot fuzz
  • Le dernier pub avant la fin du monde (The World’s End)

La cornetto trilogy

Comment trois films qui ont des thèmes généralement traités avec une narration sérieuse et dramatique aboutissent à une trilogie cultissime, pleine d’humour et d’hommages?

About Brooklyn
-Qu’est-ce qu’il y a, les raccourcis te font peur ?
Shaun of the Dead
Our Service

Shaun of the Dead

Shaun est un trentenaire londonien vivant une vie tout à fait classique, répétitive et aliénante. Figé dans un stade de grand adolescent au sens péjoratif du terme, son ami Ed qui ne fait que jouer à la console et boire n’arrange pas la situation.
Sa petite amie le quitte et c’est alors que les gens vont soudain devenir des zombies….

Le film

Durée : 95 minutes
Sortie : 2004
Budget : 4 000 000 £
Réalisation : Edgar Wright
Scénario : Edgar Wright, Simon Pegg

Les héros

Simon Pegg : Shaun
Nick Frost : Ed

Le thème

Comédie romantique, avec quelques zombies.
Un hommages aux séries B et aux films de zombies.

Our Service
– Oh, vous avez commencé quand ?
– Demain.
Hotfuzz
Our Service

Hot Fuzz

L’agent Nicholas Angel est le plus efficace de la police londonienne, ridiculisant de ce fait ses collègues il est muté dans une petite bourgade de province où il ne se passe rien. Tout du moins c’est ce que l’on croyait, car après son arrivée, un tueur en série commence à décimer certains habitants, révélant alors le secret d’un taux de criminalité extrêmement bas.

Le film

Durée : 121 minutes
Sortie : 2007
Budget : 12 000 000 $
Réalisation : Edgar Wright
Scénario : Edgar Wright, Simon Pegg

Les héros

Simon Pegg : Lieutenant Nicholas « Nick » Angel
Nick Frost : Danny Butterman

Le thème

Comédie policière avec présence d’oie dangereuse.
Un hommages aux films d’action des années 80 et 90.

Our Service
– Qu’est ce que vous nous recommandez?
– De la bière
Le dernier pub avant la fin du monde
Our Service

Le dernier pub avant la fin du monde

Cinq amis d’enfance se retrouvent 20 ans après avoir commencé une tournée des bars qu’ils n’ont jamais terminée sous l’impulsion de leur ancien leader.
Mais ce dernier n’a pas voulu quitter son adolescence alors que ses amis ont maintenant des responsabilités. Il tente de les convaincre de finir le marathon des bars qu’ils avaient commencés, mais les habitants sur place semblent différents…

Le film

Durée : 109 minutes
Sortie : 2013
Budget : 20 000 000 $
Réalisation : Edgar Wright
Scénario : Edgar Wright, Simon Pegg

Les héros

Simon Pegg : Gary King
Nick Frost : Andy Knightley

Le thème

Comédie de science fiction à fort degré d’alcoolémie !
Un hommages aux films catastrophes

Our Service
Our Work

Un schéma récurrent

De par la forme filmique, le déroulement des événements, et la présence d’hommages à des genres particuliers

Our Work
Our Work

Le déroulement

Il est à remarquer que même si les trois films ont des sujets différents, ils suivent tous le même schéma. Le duo ou futur duo dans le film est confronté à un problème inattendu dans leur routine du quotidien ou quête. Puis arrive un « twist », généralement vers le milieu du film, ou le tiers, menant à une suite inattendue, en décalage avec la première partie du film. Les héros doivent s’unir pour réussir à le surmonter non sans échecs et par des situations absurdes souvent liés au fait que les protagonistes ne voient pas directement le problème.

Dans Shaun of the Dead les deux acteurs ne se rendent compte que très tard que la population est transformée en zombies.

Dans Hot Fuzz la ville si tranquille va se révérer être le terrain de jeu d’un tueur en série. Ici il y a même un dernier twist vu que toute l’histoire que le héros Nick Angel imagine est fausse et c’est bien plus simple qu’il n’y paraît, mais les coupables étaient sous ses yeux.

Et pour The World’S End le schéma est le même que pour Hot Fuzz, la population du village qui semble agir normalement au premier regard, à été en fait transformé en robots.

Ces changements de scénario brutaux font penser au retournement de situation qu’il peut avoir dans ces films tels qu’Une nuit en enfer (1996) par Robert Rodriguez.

La relation entre ces deux héros est généralement compliquée ou a un grand impact dans leur vie, amenant à des moments de doute entre les deux protagonistes.

Les genres

Même si ces trois films sont clairement humoristiques ils n’en restent pas moins des hommages à différents genres filmiques.

  • Shaun of the Dead rend bien évidemment hommages aux films de zombies, et il est à remarquer à une période (2003) ou se dernier n’était particulièrement en vogue. Mais aussi aux séries B, à travers une esthétique filmique et un jeu d’acteur volontairement kitch lors de certaines scènes qui peut faire penser à un manque de moyens.
  • Hot Fuzz rend hommage aux films policiers et aux films d’action des années 80 et 90 tel que le témoignent les références dans le film par les protagonistes et même par les l’action présente dans le film, qui évoque des films comme Bad Boys.
  • Le Dernier pub avant la fin du monde rend hommage aux films catastrophes, mais aussi aux films de science fiction.

Cet hommage se ressent jusqu’à l’esthétique visuelle, en effet dans Hot Fuzz les plans seront coupés brusquement avec des mouvements de caméra importants.

Dans Shaun of the dead les plans porteront plus sur la valorisation des combats avec par exemple une séquence avec la caméra sur l’arme, un schéma repris dans Le Dernier pub avant la fin du monde, avec un aspect plus contemplatif de l’environnement et de la catastrophe qui va arriver avec des contrastes forts entre les deux forces (les héros et les envahisseurs, la catastrophe imminente).

 

Twist et genres, exemples visuels :

Shaun of the Dead

Hot Fuzz

Le dernier pub avant la fin du monde

L’humour

L’un des points nouant ses films reste un humour similaire, dans le décalage, mais sans non plus entrer dans le registre de la moquerie, ou de la caricature, du moins pour les genres auxquels ils rendent hommage. Ils n’en reprennent pas des éléments pour les tourner en dérision. L’humour fait plus appel à l’amusement par le décalage des situations, donnant lieu à un registre léger de la comédie.

Les films se rapprochent de l’humour présent dans la série des Mr. Bean, ce dernier étant un adulte aux réactions quasi enfantines menant à des situations ubuesques ou aux proportions inattendues formant la base de l’humour de la série. Le même schéma se reproduit dans la Cornetto trilogie, dans la mesure ou les protagonistes ont bien souvent des comportements inappropriés à la situation, ou alors que leur action prennent une ampleur inimaginable.

Dans Shaun of the Dead, Shaun (Simon Pegg) et Ed (Nick Frost) vont par exemple essayer de tuer deux zombies dans leur jardin avec la première chose qui leur passent par la tête, des disques vinyle, mais seulement ceux qu’ils n’aiment pas.

 

Danny Butterman (Nick Frost) dans Hotfuzz est trop enfermé dans un univers idyllique de surprotection par son père, qu’il ne voit quasiment jamais que c’est ce dernier le cerveau de tous les meurtres perpétré dans le village, et qui finira arrêté à cause d’une oie.

 

Dans Le dernier pub avant la fin du monde, Gary King (Simon Pegg) va aboutir à faire fuir les robots envahisseurs avec une longue tirade très juste de sens et invoquant la liberté, alors que le personnage est quasiment ivre mort et qui a habituellement le comportement d’un grand adolescent  de quarante ans. Situation qui aboutit à la fin de la société technologique que l’ont connait.

Le réalisateur Edgar Wright arrive de film en film à faire cohabiter des tons de narration totalement opposés, mais qui ne nuisent pas entre eux. C’est par moment presque déconcertant de maîtrise.

Que ce soit dans Shaun of the Dead ou World’s End la majorité des protagonistes  terminent soit en zombie soit en robots. Et généralement dans des circonstances dramatiques. Et ces passages ne nuisent pourtant pas à l’humour ambiant des films.

Our Work
Our Work

Une multitude de références

saurez vous les retrouver?

Une autre raison de ce succès populaire est que ces trois films regorgent de références à des classiques du cinéma. Ce sont principalement des clins d’œil que seul le spectateur averti remarquera, mais c’est une attention du détail qui montre le soin porté à la réalisation.

Shaun (Simon Pegg) est habillé comme Christopher Walken avec un bandana rouge et une chemise blanche.
Léon (1994)
Nicholas Angel (Simon Pegg) entretient la même bienveillance et attention à sa plante que Jean Reno dans le film Léon
Nicholas Angel (Simon Pegg) est attaqué par Simon Skinner ( Timothy Dalton ) de la même manière que le fait Roy Batty ( Rutger Hauer ) dans Blade Runner

Des références aussi entre les films

En plus du cornet de glace vous prendrez bien une barrière?

En effet ces trois films se réunissent dans ce que l’on nomme la Blood and Ice Cream Trilogy, ou encore Three Flavours Cornetto Trilogy.

Pourquoi un tel nom? Tout simplement parce qu’à un moment dans chacun des films un personnage se retrouve à manger une glace. Mais comme nous l’avons vu, les films ne sont pas des trilogies de par leurs histoires.

Chaque glace a une couleur particulière qui est en lien avec le contenu et l’hommage aux genres respectifs présents dans ces films :

  • Rouge pour Shaun of the Dead
  • Bleu pour Hot Fuzz
  • Vert pour World’s End

Ces couleurs sont devenues des identifiants pour les fans de la trilogie Cornetto.

Le Cornet de glace n’est pas le seul élément qui se retrouve dans ces trois films. La réplique « never taken a shortcut before » est présente dans les trois films, s’accompagnant d’une chute en voulant franchir une barrière. Un comique de répétition entre les films ce qui a pour conséquence de créer un lien entre ces derniers.

Comment expliquer une telle alchimie entre les acteurs?

Il faut sortir un peu des sentiers de cette trilogie pour découvrir que les acteurs qui se connaissent bien.

En effet si ces films ont eu un franc succès c’est aussi grâce à la qualité du jeu d’acteur. Et il se trouve que le casting des films est souvent le même, de nombreux acteurs ont joué dans plusieurs des trois films, mais aussi dans la série Spaced. Les acteurs se connaissent donc déjà généralement ce qui facilite une apparente facilité de cohabitation à l’écran.

Le fait de retrouver un certain nombre de ces acteurs au travers de ces trois films est aussi une des raisons pour laquelle ces films ont été regroupés en « trilogie ».

Acteurs / actrices Série Films
Spaces (1999-2001) Shaun of the Dead (2004) Hot Fuzz (2007) The World’s End (2013)
Simon Pegg Tim Shaun Sgt. Nicholas Angel Gary King
Nick Frost Mike Ed PC Danny Butterman Andy Knightley
Jessica Hynes Daisy Yvonne
Julia Deakin Marsha Mère d’Yvonne Mary Porter B&B Landlady
Martin Freeman Declan Met Sgt. Oliver Chamberlain
Bill Nighy Phillip Met Ch.Insp. Voix du réseau
Rafe Spall Noel DC Andy Cartwright Acheteur d’une maison
Patricia Franklin Spinster Annette Roper Femme en haut des escaliers
Reece Shearsmith Mark Collaborateur
Michael Smiley Tyres Tyres Rev. Green
Peter Serafinowicz Pete Propriétaire d’une maison
Nicola Cunningham Mary Patient
David Bradley Arthur Webley Basil
Paddy Considine DS Andy Wainwright Steven Prince
Alice Lowe Tina Acheteuse d’une maison
Mark Heap Brian “Publican 7”

 

Spaced

Nous voyons donc que certains acteurs ou actrices avaient déjà joué ensemble dans la série télévisée Les Allumés (Spaced). Diffusée en 1999 et en 2001, cette série fait partie du genre des Sitcoms. Cette comédie joue beaucoup sur des références à la culture populaire et fait appel à des situations surréalistes, ce qui n’est pas sans rappeler la Cornetto Trilogy.

 

Il se trouve que cette série a été créée par Jessica Stevenson et surtout Simon Pegg et Edgar Wright, les mêmes que nous retrouvons pour la création et la production de la Cornetto Trilogy.

La série est aussi dirigée par Edgar Wright.

Edgar Wright

Ainsi nous pouvons aussi remarquer que la filmographie d’Edgar Wright est somme toute limitée en longs métrages, ainsi la Cornetto Trilogy y a une place centrale dans sa reconnaissance auprès du public et aussi de son expérience filmique.

  • 1994 : A Fistful of Fingers
  • 2005 : Shaun of the Dead
  • 2007 : Hot Fuzz
  • 2010 : Scott Pilgrim (Scott Pilgrim vs. the World)
  • 2013 : Le Dernier Pub avant La Fin du Monde (The World’s End)
  • 2017 : Baby Driver

Conclusion

La Cornetto Trilogy fut une série de films marquant tout autant la carrière de son réalisateur que celle de l’industrie du cinéma.

Ces films ont su imposer leur style à des moments parfois compliqués. Shaun of the Dead est par exemple diffusé bien avant la vague récente d’attrait pour les films de zombies.

De par leur qualité de production, d’écriture et aussi le jeu d’acteur quasiment jubilatoire, les trois films arrivent à faire cohabiter des genres et surtout des tons très différents. Action drame tristesse et humour se mêlent habilement sans jamais nuire à la narration. C’est quasiment une caractéristique filmique à part entière de ces films. D’une certaine façon Edgar Wright inscrit ces films dans le genre de la comédie visuelle, mettant en jeu de nombreuses scènes humoristiques basées sur un comique de situation et/ou de frontalité visuelle (montage rapide sur une scène calme, amplification extrême des traits des personnages proche de la caricature, attitude désinvolte face à une situation vitale).

 

Leur encrage dans la culture populaire par de nombreuses références a su asseoir leur succès et faire entrer à leur tour la trilogie dans les « classiques » du cinéma et des films comiques. Leur lien indubitable entre eux, par de nombreuses reprises de scènes et de situations au sein même de ces trois films à contribué à ce succès, montrant par la même la capacité de jouer avec ses propres références dans une même filmographie.

Pour mieux comprendre ces trois films, je conseille cette vidéo (qui est en couverture du site) et qui montre admirablement en moins de 10 min tous les éléments forts de ces trois films.

Three Flavours Cornetto

Our Work

Bibliographie

Les différentes sources de ce devoir.